LA STRUCTURE ORGANISATIONELLE DE REZONE

Toutes les activités et projets de Rézone sont conçus et organisés par les services partenaires impliqués au sein du Comité stratégique (l'organe directeur de Rézone) et divers groupes de travail.

Les trois principaux groupes de travail correspondent aux trois objectifs de Rézone :

  • Favoriser l'interconnaissance entre services,
  • Développer des outils de collaboration entre services autour et avec les usagers,
  • Développer l’offre de soins et d'accompagnement, particulièrement celle visant l’intégration sociale des usagers.

Rézone organise également des groupes de travail locaux par fonction, en fonction des nécessités. Cependant, mettant l'accent sur la tranversalité, notre priorité n'est pas de réunir les partenaires catégorie par catégorie, mais au contraire des rassembler une diversité d'acteurs autour de projets transversaux.

structure rezone final

LES GROUPES DE TRAVAIL DE REZONE

Pour vous inscrire sur la liste de diffusion des différents groupes et suivre leurs travaux, écrivez à coordination@rezone.be. N'hésitez pas : rien ne vous empêche de suivre les activités du groupe par courriel et de le rejoindre au moment opportun pour vous. Vous pouvez également demander l'accès au cloud des groupes afin de consulter les comptes-rendus des réunions précédentes. 

Groupe de travail n°1  "Interconnaissance"

 

Ce groupe de travail prend en charge les projets en lien avec l'objectif n°1 de Rézone : favoriser l’interconnaissance entre les services.

Il a mis sur pied la "Semaine de Rézone" (infos sur https://www.rezone.be/semaine), termine actuellement la mise sur pied du "Guide Rézone des activités", un outil qui inventorie les activités de jour et de groupe accesssibles au sein des services partenaires. Le groupe s'intéresse actuellement aux outils de formation/sensibilisation à la santé mentale à destinations des intervenants non spécialisés en santé mentale

 

Groupe de travail n°2  "Autour de l'usager"

Ce groupe de travail prend en charge les projets en lien avec l'objectif n°2 de Rézone  : le développement d'outils de collaboration entre services autour et avec les usagers.

Le groupe de travail a travaillé à la définition de la pratique de coordination autour de l'usager, s'appuyant sur un procédé de recherche participative (la méthode d'analyse en groupe). Le groupe participe à la diffusion de la concertation clinique (ou concertation mutidisciplinaire) en avec collaboration l'antenne Hermes + et d'autres entités bruxelloises (la PFCSM, Brusano, etc.), en organisant notamment des formations.

 Groupe de travail n°3  "Accueil"

Le groupe de travail n°3 travaille au développement d’un lieu d’accueil accessible sans condition pour toutes les personnes fréquentant les services de REZONE.

L’idée serait d’offrir un lieu d’asile, où les personnes puissent aller et venir, trouver une écoute, sans qu’on leur demande quoi que ce soit. Le lieu devra aussi faire le pont vers des lieux « hors-psychiatrie » (lieux culturels, associatifs, citoyens,…).

Groupe local "Fonction 2"

partenaires gris

Au premier janvier 2020, l'équipe mobile trACTor est devenue l'équipe mobile de type "2B" (voir ci-dessous) active sur le sud de Bruxelles, grâce à une collaboration entre Epsylon et le Psycho-sociaal Centrum Sint-Alexius.

L'objectif du groupe local "Fonction 2" de Rézone est d'accompagner le travail de l'équipe en aidant à penser l'articulation entre trACTor et les autres services, hospitaliers et ambulatoires, qui sont susceptibles de travailler avec elle. Le groupe est donc ouvert non seulement aux services qui pratiquent la mobilité, mais également à tous ceux qui souhaient collaborer au mieux avec les équipes mobiles.

 

LA RÉFORME DE LA PSYCHIATRIE ET LES 5 FONCTIONS

Les "fonctions" sont issues du modèle de la réforme de la psychiatrie (surnommée "Psy 107") portée par les autorités fédérales et la conférence interministérielle.

L'objectif de cette réforme, outre la création d'équipes mobiles (fonction 2a et 2b), est de faire en sorte que les services organisent collectivement 5 fonctions de soins de manière cohérente et coordonnée, sur un territoire de référence.

Plus de détails sur : http://www.psy107.be/  Téléchargez le guide de la réforme dans la partie "Documents-clefs" ci-dessous.

 

structure 5fct final

 

LE RÉSEAU "PSY 107" RÉGIONAL BRUXELLOIS

A Bruxelles, le réseau "Psy 107" articule un niveau régional bruxellois avec un niveau local, les antennes, qui développent des projets au plus proche des services et notamment des services "hors santé mentale". 

Rézone est inclus dans le Réseau "Psy 107" bruxellois en tant qu'antenne locale. Des représentants de Rézone participent aux discussions au niveau régional via le Comité de Réseau Régional (ou CRR, l'organe directeur) et les divers groupes de travail régionaux par fonction (ou GTRF). 

Vous trouverez les contacts des coordinateurs des différentes entités du réseau régional dans la partie "documents-clefs"ci-dessous.

 structure reseau107bxl final

 

LES 4 ANTENNES DU RESEAU "PSY 107" BRUXELLOIS

carte antennes bis 

 

 NORWEST 

Molenbeek (hors quartiers bordant le canal), Berchem-Sainte-Agathe, Ganshoren, Koekelberg, Jette, Laeken, Neder-Over-Heembeek

 BRUXELLES-EST 

Etterbeek, Auderghem, Woluwé-Saint-Pierre, Woluwé-Saint-Lambert, Schaerbeek, Evere, Haren

 HERMES PLUS 

Anderlecht, Molenbeek (quartiers bordant le canal), Pentagone et Quartier européen (Bruxelles), Saint-Josse-Ten-Noode, Quartier nord (partie Bruxelles)

 RÉZONE 

Forest, Saint-Gilles, Ixelles, Uccle, Watermael-Boisfort, Quartier Louise (Bruxelles)

Les missions des antennes sont décrites dans la Charte du réseau bruxellois datant du 22 janvier 2018 et ont été précisées dans la Charte de collaboration entre antennes du réseau bruxellois datant du 16 décembre 2019. (Téléchargez ces documents dans la partie "Documents-clefs")

Les territoires des antennes déterminent uniquement la zone de responsabilité de chaque antenne par rapport au déploiement de ses missions. Ces territoires ne déterminent pas la zone d'intervention ni les collaborations des services présents sur ces territoires. Ils ne déterminent pas non plus les services auxquels les usagers peuvent ou non avoir accès.